Mot du directeur

Mot du directeur

Professeur Hartani Tarik

En cette année de célébration du 60éme anniversaire du recouvrement de la souveraineté nationale, il est un honneur pour moi d’avoir été nommé directeur de l’école nationale supérieure agronomique qui est un établissement public d’enseignement et de recherche de référence à l’échelle nationale et internationale.

Héritière d’une longue tradition de savoirs faire et de savoir être, cette institution composée de quelques centaines de personnels enseignants chercheurs, d’agents administratifs et techniques permanents et contractuels et d’ingénieurs accueille en son sein plus d’un millier d’étudiants dans le premier, second et troisième cycle. C’est ainsi que des générations d’ingénieurs et de docteurs diplômés de l’école ont rejoint le secteur économique public et privé depuis l’indépendance du pays en 1962 et ont participé à l’élan de l’édification de la nation algérienne.

L’école nationale supérieure agronomique, de par sa vocation est une institution au service de pays puisant sa force dans le génie de ses enfants qui ont su traiter des problématiques de terrain de manière scientifique.

Elle est, avec ses quinze spécialités et sa dizaine de laboratoires de recherche et ses diverses collections sauvegardées au niveau de la bibliothèque centrale un joyau du secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique par la concentration de compétences et de moyens. Elle peut même l’être davantage dans la mesure où une partie de son campus constitue un monument historique pouvant figurer dans le patrimoine culturel du pays.

Elle est appelée aujourd’hui à réussir sa mue pour se mettre aux standards de recherche internationaux et contribuer à la consolidation de la sécurité alimentaire du pays. Cette transformation vers le meilleur tant souhaitée par Monsieur le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et par la communauté de l’école ne peut être que l’aboutissement d’un processus collectif et murement réfléchi incluant plusieurs domaines (formation, recherche, gouvernance, relation avec le secteur socio-économique, ouverture à l’international). C’est tout le sens des chantiers à ouvrir et à mener à bien prochainement.

Professeur Hartani Tarik.